Anniversaire de la charte UDA pour une communication responsable : bilan et actions en cours

La communication responsable, source de valeurs : voila le thème de la présentation que faisaient, vendredi dernier, l’UDA et Ethicity pour présenter le « point d’étape » de la charte d’engagements devant un public composé d’annonceurs et de professionnels de la communication et du développement durable.

Pour mémoire, les signataires sont :
Accor, Auchan, AXA France, Bacardi-Martini, Bayer CropScience, Beiersdorf, Bel, Carglass, Carrefour, CNP Assurances, Coca-Cola France et Coca-Cola Entreprise, Danone Eaux, Danone Produits frais, Eco-Emballages, Expanscience, La Française des jeux, France Telecom Orange, Kellogg’s, Kraft Foods, L’Oréal, Lesieur, Mars, Michelin, Nestlé, Orangina Schweppes, Pernod Ricard, Pfizer, PMU, Procter & Gamble, Proléa, PSA Peugeot Citroën, Rémy Cointreau, Renault, Sanofi, Sara Lee, SFR, SNCF, Total, 3 M, Unilever, Yves Rocher.

L’intérêt de la démarche est sans conteste son suivi dans le temps : les signataires de la Charte ont présenté une sélection de 819 de leurs actions les plus pertinentes au regard de leurs engagements. Ces actions ont été analysées par les équipes d’Ethicity qui témoignent d’une multiplication des outils d’appropriation des principes de communication responsable à destination des salariés : 43 % des signataires ont développé ou sont en train de développer des guides pratiques sur des sujets de communication responsable ; 31 % ont mis en place des outils d’autoévaluation, de e-learning ou des pages intranet sur la communication responsable ; 20 % systématisent la formation à la communication responsable pour les nouveaux arrivants.
Autre fait marquant : un quart des entreprises disent impliquer ou vouloir (!) impliquer directement leurs prestataires. 54 % partagent (toujours dans leurs déclarations) leurs engagements de communication responsable avec leurs agences de communication et leurs autres prestataires (ou comptent le faire l’année prochaine), dont un peu plus de la moitié lors des briefs. Certains ont même développé des formations à la communication responsable pour leurs agences ou intègrent des critères (message/éco-conception des supports) dans leurs contrats.

Bon, soit cela nous fait sourire (1ere posture) et on imagine bien ce que devient l’intention proclamée dans la vraie vie… Soit on se réjouit (2eme posture) de cette accélération de la prise de conscience des enjeux parmi les plus gros annonceurs du marché ! (Je vous laisse juges!).

Deux ans après la publication des « Clés pour une communication responsable », l’UDA et Ethicity, toujours avec le soutien de l’ADEME, lancent un nouveau guide,« La communication responsable, source de valeurs ». Dans le même format (40 pages) pour répondre à la question : « A quoi sert la communication responsable ? ». La première partie est un « retour d’expériences » des signataires de la Charte sur l’utilisation des « Clés » et la mise en œuvre de leur démarche, avec un focus sur les freins rencontrés et des pistes pour les lever. La deuxième partie présente cinq fiches thématiques, qui analysent les apports des valeurs associées à la communication responsable ou induites par elle : l’utilité, la cohérence, le partage, l’innovation, la création de valeur et sa mesure.

De plus, une plateforme internet de partage des bonnes pratiques a été lancée en partenariat avec l’Ademe. On peut y trouver les meilleures pratiques détaillées, mais également les supports et les sources d’information qui permettent d’avancer sur le sujet.

Info intéressante (à vérifier) : il m’a semblé voir dans le public un bon nombre d’annonceurs non signataires visiblement intéressés par la démarche et en phase de validation de leur envie d’y aller!

Gildas

Leave a Reply

Vignette wattimpact.com
Accessibilité