Le French-bashing de Cadillac

Nous le répétons à l’envie : la responsabilité du secteur de la communication c’est, avant toute chose, son impact sur l’imaginaire collectif et la promotion des modèles de société qu’elle induit.

Le secteur automobile est fascinant car il use, dans ses publicités, d’expressions toujours plus clivantes. On se souvient des débats provoqués par la publicité Atmos de WW, où les écolos étaient dépeints comme des hommes des cavernes. Devions nous considérer, alors, que le dénigrement des écologistes devaient être sanctionné ?

Si vous l’avez ratée, cette autre fascinante publicité signée Mercedes en fût également un bel exemple : le beau mâle dominant quittait la forêt dans laquelle il avait trouvé refuge et sens pour retourner au business et à la modernité : genre la récré est finie !

Ici, on touche au modèle du genre … Cette publicité Cadillac est consternante. Comment défendre une position aussi auto-centrée alors que chacun connaît les impacts désastreux du modèle de société qu’elle promeut ?


Je ne parle même pas du french-bashing, c’est juste la cerise sur le gâteau !

Et pour finir, la réponse de Ford qui singe la pub Cadillac pour vendre sa petite voiture électrique…

Leave a Reply

Vignette wattimpact.com
Accessibilité